Montricher albanne73

Montricher albanne73

participation "habitante"

Publié le par bernard Tetaz
Publié dans : #points de vue et contributions

Réflexion concernant le développement touristique lié à l'interconnexion des domaines ALBIEZ LES KARELLIS.

mardi 17 janvier 2017

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) est la clef de voûte du dossier du Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Le PADD définit les orientations du projet d’urbanisme ou d’aménagement de l’ensemble de la commune.

Le PADD n’est pas directement opposable aux opérations d’aménagement, mais le règlement et les orientations d’aménagement et de programmation, eux opposables, constituent la traduction des orientations qui y sont définies.

Ce qui m’amène à la conclusion suivante :

A la lecture du PLU de Montricher Albanne qui date de 2005 le plan de développement touristique est construit sur un développement du col d'Albanne.

La perspective d'une liaison avec Albiez n'est pas évoquée dans le PADD.

La faisabilité du projet nécessite en conséquence une Révision générale du PLU.

 

jeudi 19 janvier 2017.

Quand la réalité rattrape la vision de votre blogueur lanceur d’alerte.

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ JEUDI 19 JANVIER 2017 page 9

ALBIEZ/LES KARELLIS Projet de liaison :

Le dossier UTN déposé fin février .

Le projet qui doit permettre, à l’horizon 2018 comme le souhaitent les deux stations, de relier les domaines skiables des Karellis et d’Albiez-Montrond, doit être déposé auprès de la commission des unités touristiques nouvelles avant la fin du mois de février, a révélé hier soir, en réunion de la Communauté de communes Cœur-de-Maurienne Arvan, Sophie Verney, maire de Montricher-Albanne. Le cadre de l’intercommunalité n’est pas neutre dans cette déclaration. En effet, Montricher-Albanne doit, pour finaliser ce projet, réviser son plan local d’urbanisme, et a besoin de savoir comment les nouvelles compétences de l’intercommunalité vont interférer en la matière.

 

15 DECEMBRE 2016.

L’ordre du jour du conseil municipal du vendredi 9 décembre 2016 comportait deux points principaux qui intéressent l’avenir de notre commune : Le projet de la liaison Albiez les Karellis, et le débat d’orientation concernant la future DSP «accompagnement de la commune par un prestataire extérieur dans l’étude de la gestion future de la station des Karellis »

 

Les autres points relevaient de la vie courante d’une municipalité.

 

Après avoir approuvé et voté la décision modificative n° 4 du budget 2016, Madame le Maire annonce qu'elle ne pourra pas demander l’approbation de son conseil municipal au sujet du dossier de demande d’autorisation d’unité touristique nouvelle « UTN  ALBIEZ LES KARELLIS » .les services de l'état, pour des raisons calendaires ne sont pas  en mesure d’organiser une réunion de présentation du dossier le plus rapidement possible (d’après certaines sources pas avant la mi-janvier).

Le débat de fond n’a pas eu lieu, et à la demande de l’opposition qui souhaitait être mieux informée, Madame le Maire estimant que le dossier présente un caractère de confidentialité, invite l’ensemble des conseillers municipaux à prendre part au débat, à huis clos après la dernière question à l’ordre du jour et en conséquence informe le public présent qu'il devra quitter la salle.

 

Selon  moi l'honneur du débat politique est de laisser place à la réflexion collective et de permettre la confrontation pour aboutir à un intérêt général qui soit l’intérêt de tous, mais de qui au juste ? 

 

Je suis convaincu que le droit de vote ne suffit pas; Le droit au débat contradictoire est une priorité...

 

Concernant l’aspect de confidentialité du projet, la procédure d’instruction pour les projets d’UTN d’importance régionale ou départementale hors SCOT, subordonne la mise  à la disposition du dossier au public pendant au moins un mois. Un compte rendu des observations recueillies est adressé par le préfet aux membres de la commission compétente, préalablement à la réunion.

Les délais d’instruction sont fixés par les textes et sont analogues dans les deux cas. Plus de 3 mois sont nécessaires entre le dépôt de la demande et l’examen par la commission. Le préfet dispose ensuite d’un délai d’un mois pour établir son arrêté.

 

 

Complément d'informations en date du 27 décembre 2016.

Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement.

« DREAL Auvergne Rhône Alpes »

Service Connaissances Information Développement Durable Autorité Environnementale

Responsable du pôle Stratégie et développement Durable.

 

 

Je vous confirme que le projet de création d'une unité touristique nouvelle soumis à autorisation doit être mis à disposition du public pendant un mois.

Cette mise à disposition est conduite par l'autorité administrative compétente pour statuer (Préfet de département ou Préfet coordonnateur de massif selon les cas).

Vous trouverez, ci-dessous, les articles du code de l'urbanisme correspondants:

Article L122-19

La création ou l'extension d'une unité touristique nouvelle est soumise à autorisation lorsqu'elle est située dans une commune qui n'est pas couverte par un schéma de cohérence territoriale.

Cette autorisation est requise pour :

1° Les remontées mécaniques qui ont pour effet la création d'un nouveau domaine skiable ou l'extension du domaine skiable existant au-delà d'un seuil fixé par décret en Conseil d'Etat, ou sur une opération qui présente un intérêt régional ou interrégional en raison de sa surface ou de sa capacité d'accueil ;

2° Une remontée mécanique ayant pour effet l'extension d'un domaine skiable existant au-delà d'un seuil fixé par décret en Conseil d'Etat, ou sur une opération qui présente un intérêt local en raison de sa situation, de sa surface ou de sa capacité d'accueil.

L'autorisation est délivrée par l'autorité administrative compétente de l'Etat après avis de la commission spécialisée du comité de massif dans les cas prévus au 1° et après avis d'une formation spécialisée de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites dans les cas prévus au 2°.

La création ou l'extension d'unités touristiques nouvelles autres que celles mentionnées aux 1° et 2° n'est pas soumise à autorisation.

Article L122-20

Le projet de création d'unités touristiques nouvelles soumis à autorisation est préalablement mis à la disposition du public pendant un mois, dans des conditions lui permettant de formuler ses observations.

Ces observations sont enregistrées et conservées.

La nature des documents communiqués au public et les modalités de leur mise à disposition sont précisées par l'autorité administrative compétente pour statuer et portées à la connaissance du public au moins huit jours avant le début de cette mise à disposition.

A l'issue de la mise à disposition et avant de prendre sa décision, l'autorité administrative compétente de l'Etat en établit le bilan.

 

 

Complément d'informations en date du 02 janvier 2017.

Le projet d'unité touristique nouvelle (UTN) « ALBIEZ LES KARELLIS » aboutit à la conclusion, sans avoir eu connaissance du dossier que ce projet porterait une atteinte grave aux finances de la commune d’Albiez Montrond  .Selon un premier chiffrage le montant des investissements propres au domaine skiable s’élèverait globalement à un peu plus de 25 Millions €.

Compte tenu par ailleurs du caractère fragile de la situation financière de la commune d’Albiez et de son EPIC gestionnaire des pistes et remontées mécaniques, et d’autre part du caractère paradoxal de la création d'un nouveau espace de ski alors que les deux stations existantes se trouvent dans un contexte difficile.

Le moindre investissement prendrait une place conséquente dans les budgets. D'autre part, l'endettement par habitant d’Albiez Montrond est au plus haut.

La dette d’Albiez Montrond peut être considérée comme dans le "rouge". En effet, la capacité de désendettement est calculée en comptant le nombre d'années qu'il faudra pour la commune pour se désendetter si elle arrête tout investissement. (Si une commune met plus de 12 ans à rembourser, on considère que sa dette est dans le rouge).

Il semble inenvisageable que celle-ci procède dans les quelques années à venir à quelqu' investissement que ce soit nécessitant un emprunt.

 

 

L'endettement d'Albiez-Montrond s'évalue en fonction de deux critères : l'encours de la dette, qui représente la somme que la commune de la Savoie doit aux banques, et l'annuité de la dette, qui équivaut à la somme des intérêts d'emprunts d'Albiez-Montrond et du montant de remboursement du capital au cours de l'année.

 

 

source  infos!

http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/albiez-montrond/ville-73013

Dette d'Albiez-Montrond

 

L'encours de la dette représente la somme que Albiez-Montrond doit rembourser aux banques. La somme présentée ci-dessus représente l'encours total au 31 décembre.

 

 

 

Dette par habitant d'Albiez-Montrond

 

 

Annuité de la dette d'Albiez-Montrond

L'annuité de la dette représente la somme des intérêts d'emprunts et du montant du remboursement du capital de Albiez-Montrond.

 

 

Annuité de la dette par habitant d'Albiez-Montrond

 

 

Capacité de désendettement d'Albiez-Montrond

La capacité de désendettement d'Albiez-Montrond évalue le rapport entre l'encours de la dette d'Albiez-Montrond et son épargne (sa capacité d'autofinancement). Ce ratio permet de déterminer le nombre d'années que la commune mettra à rembourser la totalité de sa dette si elle y consacre tous les ans l'intégralité de son épargne.

 

 

 

Commenter cet article

Un habitant 21/06/2017 08:16

Bonjour
La liaison avec albiez ne serait plus d'actualite...
Albiez aurait jete l'eponge
Qui pourrai en dire plus

Albiez montrond citoyen 11/01/2017 20:39

avec un peu de retard mais pour ceux qui ne visite pas le site communal.

COMITE DE DIRECTION DU 23/09/2016 à 19h COMPTE-RENDU


• Albiez Domaine Skiable : Au niveau d’Albiez Domaine Skiable, les dépenses sont stables entre 2015 et 2016.

Néanmoins, le Directeur met en avant les difficultés que rencontre l’EPIC dans sa gestion de trésorerie. En effet, l’EPIC subit un impayé de 170 000 € (montant constitué de la taxe de séjour, de subventions communales, rétribution des secours sur piste 2015 et 2016). Au vu de cela, le Directeur confirme la nécessité de créer des revenus en propre, compte tenu de ce système basé sur des cascades de subventions versées par des acteurs tout aussi fragiles (commune ou association dépendante de la loi NOTRe). Enfin, le Directeur rappelle que les objectifs sont tenus : baisse des besoins en facilité de trésorerie et augmentation des recettes en propre.

Information sur la problématique Ligne de Trésorerie liée à la difficulté à percevoir les recettes prévues

La ligne de trésorerie ouverte en octobre 2015 n’a pas encore pu être remboursée, en raison principalement des problèmes de délai de recouvrement des subventions communales. Cette ligne de trésorerie a été utilisée à hauteur de 175 000 €. L’EPIC n’étant pas en mesure de rembourser, la ligne de conduite serait de négocier avec la Caisse d’Epargne le prolongement de cette ligne de trésorerie sur 2016 à la place de l’ouverture d’une nouvelle ligne après remboursement de celle-ci. De son côté, la mairie a prévu d’ouvrir elle aussi une ligne de trésorerie, qui lui permettrait entre autre de payer l’EPIC.

Plong 08/01/2017 15:50

Merci Bernard toujours au top ! merci à tous les autres pour argumenter ce projet de cet éventuelle UTN...Je me permets d'attirer votre attention sur un certain réchauffement climatique difficilement "non visible" : voici quelques liens à copier dans votre navigateur, ces liens ont été écrits par des gens compétents et en toute visibilité contrairement à d'autres institutions.
Bonne lecture.:
1/ https://www.letemps.ch/suisse/2017/01/08/deux-tiers-telecabines-ne-rentables

2/ http://www.mdp73.fr/index2.php?option=com_docman&task=doc_view&gid=216&Itemid=68

3/ http://www.domaines-skiables.fr/fr/smedia/filer_private/5a/43/5a4327f4-118e-4869-a6fb-ec82783eab2b/changement-climatique-stations-de-montagne-quelles-consequences-quelles-actions.pdf

Albiez73 03/01/2017 14:13

J'entends mais le projet se fera
Je l'espere pour les deux stations, pour les gens qui en vivent

bernard 03/01/2017 21:40

A ALBIEZ73
Il me semble qu’il est de votre devoir de citoyen de vous impliquer d’avantage dans la vie de votre commune, et ce pas seulement tous les six ans, lors du renouvellement des mandats, mais en permanence. Comment l’électeur pourrait-il en effet voter en conscience en faveur de candidats demandant le renouvellement de leurs mandats, sans connaître l’utilisation qui a été faite de sa contribution publique aux dépenses de sa commune.
Mais, pour s’intéresser à ces questions, il convient que le citoyen soit informé ; c’est-à-dire qu’il soit capable de comprendre et d’apprécier la situation financière de sa commune, face au recours à l’emprunt qui entretient l’illusion de disposer de moyens financiers et celle d’être en mesure de réaliser de grands travaux, illusions qui se transforment vite en cauchemars pour les équipes municipales leur succédant.
Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir « Certains passent à coté de la vérité sans même s'en apercevoir. Ils refusent de regarder les choses en face de peur qu'elles contrarient leurs convictions ».
"On ne peut être libre qu'en vivant dans le vrai", affirme Hegel.

LAurent 03/01/2017 20:36

"J'entends mais le projet se fera"

J'entends aussi, mais ça, l'avenir nous le dira !

Il reste encore quelques étapes "techniques", "administratives" et financières à franchir.

Et probablement des "recours" aussi, vu l'opacité du dossier ...

J'ai encore en mémoire un certain dossier UTN au Karellis//Albanne. Il a fini par faire long feu.

LAurent 03/01/2017 09:30

@albiez73 : l'intérêt d'Albiez pour le projet semble assez evident, autant (et surtout ?) que celui de certains promoteurs présents en Arvan...
Sauf que Albiez n'en a juste pas les moyens ! C'est un peu comme ces familles en difficultés qui reprennent des crédits pour rembourser .. leur credit. Ce n'est qu'une fuite en avant ! Il vaudrait sans doute mieux repenser l'usage touristique de la montagne autrement qu'en terme de "tout ski", surtout pour les stations basses et moyennes altitudes, non ?

D'un autre côté (de l'autre cotè des Chaudannes par exemple), j'ai plus de mal à voir l'intérêt des Karellis. À part peut-être de pouvoir annoncer le chiffre magique de 100km des pistes. Cependant plus de 25M€ d'investissement marketing me paraissent plutôt disproportionnés par rapport aux retours attendus.
Sans être condescendant pour nos amis d'Albiez, vous ne me ferez jamais croire que les skieurs des Karellis n'attendent de leur station qu'une seule chose : enfin pouvoir skier sur les pistes d'Albiez. Allons, soyons réaliste !

Albiez73 02/01/2017 15:10

Bonjour
Les forums sont faits pour s'exprimer
Je maintiens que la station d'Albiez serait en péril si la liaison ne se faisait pas.
Les RM sont en fin de vie et beaucoup de dettes.
Que deviendraient les commerces, les résidences....

membre du collectif citoyen des Albiez - Corinne 28/12/2016 22:08

Ne vous inquiétez pas, nous n'avons pas plus d'information sur ce projet UTN que vous !! Notre municipalité a même osé faire voter le projet aux élus (qui étaient apparemment à cette époque entre les mains de l'ASADAC) sans qu'ils puissent en prendre connaissance... Et le pire c'est qu'ils ont voté... pour !! Nous sommes un certain nombre de l'autre côté de la montagne à douter fortement de l'opportunité de ce projet, tant sur un plan financier que sur une nécessité absolue à la survie de notre station. Nous avons d'énormes problèmes financiers notamment à l'EPIC Albiez Tourisme... on voit mal comment tout cela va finir...
Je vous conseille la lecture du forum de discussion : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?s=eac694dc0bb2fdea21270853860d2228&showtopic=19293&st=220 où nous avons la très désagréable sensation que tout se joue dans notre dos avec des gens qui écrivent avec des pseudonymes et qui ont l'air de décider de l'avenir de notre commune (et de se faire un max de dividendes...) sans que nous soyons même au courant.
Donc, pas d'inquiétude, le débat démocratique n'a pas lieu non plus chez nous !!!

LAurent 28/12/2016 07:14

Et à propos ... Comment est ce début de saison à Albiez ???
J'ai peur de connaître déjà la réponse :(

LAurent 27/12/2016 19:39

Et bien voilà !

On va le consulter quand ?

Bravo Bernard

habitant participatf 13/12/2016 20:42

merci Bernard pour ces infos,

cela est vraiment dommage, mais je ne vais pas refaire le même discours que sur le précédent poste, mais comme tu le dis si bien "Selon moi l'honneur du débat politique est de laisser place à la réflexion collective et de permettre la confrontation pour aboutir à un intérêt général qui soit l’intérêt de tous, mais de qui au juste ? ".

je pense que nous pourrons trouver des informations sur le dossier le jour ou il sera déposé, car en effet ces dossier sont soumis sauf erreur de notre part, et doivent être consultable par tout public, heureusement l'état fait aussi bien les choses à ce sujet, et merci à internet et quelques contacts.

vous pourrez donc voir déjà le dossier d'Albiez pour la construction d'un téléski école, l'utn viendra ensuite.

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/2016-savoie-a4159.html

anonyme 13/12/2016 18:15

Nous irons voir sur albiez si eux ont garde le caractère confidentiel

LAurent 13/12/2016 16:29

Merci Bernard pour cette clarification.
Ce que je comprends, c'est que le caractère confidentiel n'est aucunement une obligation légale, mais relève d'une décision du conseil - ou de certains édiles qui mènent le débat ?

Que pourrait bien contenir ce dossier pour que la municipalité IMPOSE cette confidentialité et s'oppose à toutes informations de la population concernée, empêchant ainsi toute réflexion collective permettant une confrontation d'idée pour aboutir à un intérêt général ?